La plateforme « Alternatives G7 » demande la libération des 3 jeunes allemands emprisonnés en France

By 1 octobre 2019 Communiqués

Vendredi 27 septembre, Théo, Sebastian et Emil, trois jeunes ressortissants allemands étaient rejugés par la Cour d’appel de Pau après avoir été condamnés à 3 mois et 2 mois d’emprisonnement ferme pour le plus jeune, âgé tout juste de 18 ans. Ils sont accusés d’avoir commis l’infraction de groupement en vue de commettre des violences ou des délits. La Cour d’appel a mis sa décision en délibéré au 17 octobre, les maintenant en détention jusqu’à cette date. Le Tribunal Correctionnel, qui les avait jugés en comparution immédiate, avait prononcé à leur encontre des mandats de dépôt immédiats. Ils sont actuellement détenus depuis le 24 aout 2019 dans des maisons d’arrêt Françaises.

 

 

Leur crime : avoir transporté dans leur véhicule un livre sur la révolution et des objets destinés à leurs vacances dans un camping situé dans le pays basque Espagnol pendant la préparation du G7. Ils avaient été relaxés de l’infraction de transport d’arme. L’infraction de groupement est de plus en plus utilisée par le ministère public afin de viser des militants politiques en leur attribuant du seul fait de leur appartenance des volontés de violence, même si aucune violence n’a été commise ! Cet emprisonnement scandaleux a légitimement causé un vif émoi en France et outre Rhin.

Nous demandons instamment la libération de Théo, Sebastian et Emil.